Trio engagé

Je n’en reviens pas d’être déjà là à rédiger un nouvel article. Après plusieurs mois interminables de passage à vide, pour tout un tas de raisons plus ou moins graves, il semblerait que je reprenne goût à coudre, un petit peu. J’en parle ici parce que je sais que je ne suis pas la seule dans ce cas.

C’est assez déconcertant quand on traverse une période de néant absolu alors même que l’on se sait passionné, alors même que l’on a encore des idées et un stock énorme de tissus à écouler. C’est encore plus douloureux lorsque l’on se laisse envahir par les réseaux sociaux et la diarrhée couturesque qu’on peut y rencontrer. Ah ah, c’est pas folichon mais ça reste une réalité.

Comme j’ai l’habitude de dire, chacun voit midi à sa porte. En ce qui me concerne, je me fous de disparaître 6 mois sans prévenir, je me fous des likes, je me fous des partenariats. Ce qui m’importe, c’est mon bien-être, ma famille et mes amis ; et si ça doit passer par la saison complète de Good Girls (merci Netflix) plutôt que la dernière robe en vogue, ben ça sera canapé ^_^

Mais je m’éloigne un peu du sujet. Aujourd’hui je suis contente de présenter une pièce pour laquelle j’ai eu un coup de cœur immédiat lors de sa sortie. Il s’agit du manteau Michel de la marque engagée Chez Machine. J’ai découvert Aurélie et son univers il n’y a pas si longtemps que ça en fait mais, j’ai adoré son parti pris sur des sujets que l’on pourrait penser loin de la couture mais pas tant que ça au final. Avec finesse, elle délivre des messages conscients liés à l’écologie, à la consommation déraisonnée, et quand on voit le monde dans lequel on évolue, ce n’est clairement pas du luxe. J’apprécie énormément son accessibilité, sa sensibilité et sa pointe d’humour. Une femme de valeurs qui fait du bien à la blogosphère couture.

Je ne suis pas fan de tous les modèles Chez Machine mais, Michou a été mon incontestable chouchou. J’ai donc profité de mon escapade éclair au dernier CSF pour acheter mon cher patron. En bonne fan de bomber, ce n’est pas vraiment une surprise. J’ai adoré cette mixité dans une seule pièce. Et j’ai eu envie de pousser ce mélange des genres à son paroxysme en optant pour une version bicolore. Les températures aléatoires de ces dernières semaines m’ont d’autant plus motivée.

Côté modifications, j’ai cousu Michel 1 taille en dessous de celle préconisée, pour un résultat moyennement loose. J’ai par ailleurs construit le devant et le dos en 2 pièces chacun, pour le bi-goût ; j’ai inséré des poches dans la couture de jonction des deux tissus. J’ai rallongé les manches de 5 cm, parce que j’ai de longs bras et c’est toujours un problème ; finalement j’aurais du m’en passer car c’est trop long de 5 cm du coup lol. Je n’ai pas mis de doublure pour ne pas rendre la veste trop chaude, j’ai simplement fixé les parmentures à l’aide de points invisibles.

C’était la première fois que je cousais un patron de la marque et vraiment, tout était nickel. Une planche de patron limpide, des explications claires, un tableau de mesures détaillé, et tout s’est imbriqué parfaitement. Un réel plaisir. Du coup, je vais récidiver très bientôt avec un autre patron.

Pour être à la hauteur de Michel, il me fallait un look épuré mais culotté. J’ai de suite pensé à ce teesh d’une petite marque afro, The Kure Project, réalisé dans un coton bio, avec un texte fort « noire, pas black ». Inutile de préciser que je l’adore. Je ne vais pas épiloguer dessus car ce n’est pas le lieu mais, sachez juste que le mot « noir.e » n’est pas une insulte et dire « black » ne vous rendra pas plus cool. Pour le bas, il s’agit d’une jupe Burda que je réalise depuis des années à toutes les sauces, ma préférée étant ce jaune acidulé, dans une gabardine bien bien stretch pour un confort optimal. Cette jupe, c’est mon pied de nez au diktat de la mode, avec son combo mini/moulant/taille haute.

Veste sans doublure – Patron Michel Chez Machine
Mini-jupe taille haute – Burda 04/2014, modèle 113
Velours milleraies noir et noisette – Tissus Price
Doublure wax style bogolan – African Beautiful
Gabardin stretch jaune – Mondial Tissus
Tee-Shirt « noire, pas black » – The Kure Project
Sandales à talons – Anna Field chez Zalando

3 réflexions sur “Trio engagé

  1. Je n’ai pas du tout craqué sur ce modèle car les modèles loose sur moi sont une vrai catastrophe… C’est juste moche mais t’as assuré: j’aime BEAUCOUP! Combo nickel!

    J'aime

    1. Alors moi non plus, je suis pas trop pour les coupes loose à la base, mais le fait d’avoir prévu une taille en dessous a, je pense, bien atténué la chose

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s