Vert #3

 » La sève du feuillage ne s’élucide qu’au secret des racines  » (Texaco, Patrick Chamoiseau)

Ah Madinina… Le petit nom de l’île aux fleurs donne un indice évident sur la symbolique de la couleur verte qui compose le drapeau RVN : la Nature. Mon péyi jouit d’une exceptionnelle richesse en matière de faune et de flore. Et ce, malgré tous les mauvais traitements qui lui sont infligés impunément. Oserais-je un petit mot sur le scandale hallucinant du chlordécone, ce pesticide utilisé en grande pompe par les producteurs de bananes pendant des décennies, et qui a pollué les sols de l’île pour plus de 400 ans ? Oserais-je évoquer l’empoisonnement des populations et des dramatiques conséquences sur la santé des Antillais (recrudescence de cancers, naissances prématurées, endométrioses…) ?!?…

Lorsque vous partez en Martinique, vous avez toujours cette impression de visiter deux pays, tant les différences sont flagrantes, malgré une si petite superficie de 1128 km². Le Sud d’abord, avec ses célèbres plages de sable blanc & ses eaux turquoises (coucou l’Anse Figuier), ses forêts tropicales arides (coucou la Savane des Pétrifications), ses fameux mornes et pierres (coucou le Morne Larcher, coucou le Rocher du Diamant). Vous pouvez même y observer des tortues de mer et des dauphins voire des baleines si vous avez de la chance.

Et puis, il y a le Nord. Le Nord et sa forêt humide et luxuriante, où les rayons du soleil peinent à se frayer un passage. Le Nord et celle que j’appelle l’Insolente car elle est toujours couverte quand je veux y aller et totalement découverte quand je quitte mon île, comme pour me narguer (coucou la Montagne Pelée). Montagne qui montre d’ailleurs quelques signes d’agacement ces derniers mois (une cinquantaine de séismes en son sein le mois dernier) ; on est en droit d’être un poil inquiets quand-même quand on sait que ce volcan a rayé de la carte la commune de Saint-Pierre, ancienne capitale de la Martinique, le 08 mai 1902. On lui doit les superbes plages de sable noir (dit volcanique). Et que dire des rivières et des majestueuses cascades (coucou Les Gorges de la Falaise).

La Martinique regorge d’espèces endémiques telles que le serpent trigonocéphale, le matoutou-falaise (mygale), le manikou (sorte d’opossum), de plantes et de fleurs incroyables (je vous conseille vivement le jardin de Balata). Des fruits et légumes délicieux tout au long de l’année (LE coco/ LA noix de coco hein). De moins en moins de crustacés et fruits de la mer malheureusement, du fait de la pollution et de la forte érosion ces dernières années.

Et j’ai failli oublier la mangrove, ce formidable écosystème de marais où cohabitent palétuviers et mantous (crabe typique que l’on mange à Pâques), et crocodile aussi en fonction des périodes MDR. A travers ce post, j’ai donc une pensée sincère pour Dame Nature mais c’est aussi l’occasion de sensibiliser tout un chacun à cette richesse qui nous entoure et qu’on se doit de préserver.

Les photos illustrant la faune et la flore de la Martinique sont de mon ami Clément, incroyable photographe et incroyable capitaine du catamaran Diamond Rock (pour de superbes virées, n’hésitez pas à les contacter).

Etant une bonne vraie fille du Nord, vous devinerez assurément de quel côté mon cœur a balancé pour cette escapade couturesque. Je voulais une immersion totale dans cette verdure si typique des forêts humides. J’ai donc construit ma tenue autour du concept « roots sophistiqué ». Un total look vert, empreint de volupté et des matières nobles et naturelles pour illuminer ma tenue côté bijoux.

Il me fallait une valeur sûre pour la longue robe que je visualisais. Mon choix s’est de suite porté sur la robe Colette de Fibre Mood, réalisée à plusieurs reprises déjà. Pas de modifications énormes, j’ai juste rallongé le modèle et cousu une vraie patte de boutonnage, comme c’était déjà le cas LA. Pour la fluidité sans le côté casse-bonbon du froissage, c’est la microfibre qui m’a parue la plus judicieuse, trouvée ICI.

Côté bijoux, toujours Gladys aux manettes. J’ai exigé un bracelet multi-rangs qui se porte au bras, juste au-dessus du coude ; et elle a divinement répondu à mes exigences. Il s’avère que mon bracelet se mariait parfaitement avec un duo de colliers parmi ses anciennes créations ; je ne pouvais donc décemment pas porter autre chose.

Pour ma manchette, un savant mélange de perles en verre recyclé du Ghana, de cuir, d’aventurines vertes, de perles de rocaille en verre, de jaspe vert, de chrysoprase et de laiton. Et pour les colliers : graines Œil de bœuf, chrysocolle, perles d’eau douce teintées, perles d’argiles vernies, pièce artisanale en métal, cuir laiton (collier Sissa) & jaspe sanguin, perles en bois de liège, perles de rocaille ocre, graine de Wawa gravée (collier N).

Pour la coiffure, quelque chose de très simple, un peu comme moi au quotidien finalement : un chignon de locks, coiffé/décoiffé. Que j’ai fini par défaire pour plus de naturel. Et pour le make up, j’ai réussi par je ne sais quel miracle à faire un smokey vert de folie pour la touche sophistiquée.

Qui dit immersion, dit forêt tropicale en théorie. Mais pour des raisons évidentes, je me suis contentée de ce que j’avais sous la main en Île-de-France. Et finalement, on y était pas si mal.

Voilà pour l’histoire de ma tenue verte. C’est le look qui a été le plus simple pour moi, de sa conception à son shooting (même si on a jonglé entre les gouttes de pluie) ; les idées se sont enchaînées naturellement et je suis évidemment ravie du résultat. Les photos sont toutes de Laurent (sauf les en-cours, les croquis et les photos de faune/flore). La vidéo du shooting, que vous pouvez visionner ICI, est de Nicolas. J’attends vos réactions en commentaire et je vous donne rendez-vous dès demain pour découvrir ce qui se cache derrière la couleur noire…

4 réflexions sur “Vert #3

  1. Très beau travail, très bel article. Moi aussi je suis fan du Nord qui a gardé ce côté si naturel et sauvage contrairement au sud, malgré ses magnifiques plages, qui a été envahit. Bravo !

    Aimé par 1 personne

Répondre à 1pomet3vers Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s