Défile en jaune #endométriose

Le mois de mars est, depuis quelques années déjà, le mois dédié à la lutte contre l’endométriose. Cette lutte, symbolisée par la couleur jaune, est primordiale pour faire connaître la maladie au plus grand nombre.

L’endométriose touche plus d’1 personne menstruée sur 10 ; c’est énorme. Et pourtant, en moyenne, il faut compter 7 ans pour l’établissement d’un diagnostic.

Pour l’expliquer très simplement, l’endométriose est une maladie chronique qui se caractérise par la présence de cellules de l’endomètre en dehors de la cavité utérine ; ces cellules dysfonctionnelles, lors des règles, vont réagir (et saigner donc) comme si elles étaient au bon endroit. La principale conséquence : des douleurs très invalidantes. Une autre conséquence : l’infertilité dans près de 40% des cas. Sans oublier la fatigue chronique et les effets secondaires des médicaments…

À ce jour, il n’existe aucun traitement hormis celui de ménopause « artificielle » qui permet de ralentir la maladie. La solution chirurgicale intervient pour les cas les plus invasifs.

Le tabou a longtemps régné autour de cette maladie dite féminine ; entraînant non seulement des retards de diagnostic mais aussi une prise en charge désastreuse. D’où l’importance capitale de sensibiliser un large public.

Cette année, avec quelques couturières, j’ai eu l’idée d’organiser un défilé monochrome en plein air. Évidemment, le contexte sanitaire n’a pas permis de réunir une foule à nos côtés mais, nous avons passé un incroyable moment de partage et de solidarité. Le soleil était totalement raccord avec nous et heureusement, parce qu’il faisait vraiment FROID (même si ça ne se voit pas du tout sur les photos et vidéos lol).

L’idée était donc de coudre chacune une tenue, dans des tissus fournis par Ma Petite Mercerie, notre soutien principal pour cet événement. Puis de réaliser CETTE VIDÉO et inonder les réseaux de jaune.

Pour l’occasion, j’ai cousu un tailleur pantalon BurdaStyle, dans une gabardine jaune citron. J’avais déjà réalisé le pantalon il y a quelques années donc aucune difficulté ; par contre, j’aurais dû écouter mon idée première et rajouter des passants car il est un peu trop grand (mon tissu est un peu stretch).

J’ai vraiment eu de grands moments de solitudes avec la veste, réalisée deux jours avant la date fatidique. J’étais épuisée. Mais genre vraiment. Genre soit je dors, soit j’ai une veste. LOL. Je cousais un peu le matin avant d’aller bosser, et le soir en rentrant. Et la fatigue ne fait pas bon ménage avec le langage Burda, croyez-moi. Il y avait beaucoup de couture main pour la doublure, ce que je voulais à tout prix éviter, donc j’ai redessiné les pièces devant pour contourner l’obstacle. Les explications de la fente arrière étaient incompréhensibles, donc j’ai fait à ma sauce pour que ce soit présentable le jour J et j’ai réussi à avoir quelque chose de potable le matin même, vers 6h30 (même pas eu le temps de mettre un bouton, je n’allais quand-même pas me risquer à faire une boutonnière à 3h de mon rencart lol).

Le petit bustier en wax est très mignon mais pas hyper adapté à ma poitrine (je parle de la découpe des bonnets). Fort heureusement, on ne le voyait pas trop donc je m’en suis contentée. Résultat couturesque pas parfait donc, mais événement gravé dans mon cœur. S’il fallait recommencer, je referais tout pareil.

Merci d’abord à Nicolas (et son assistante Élise) pour sa disponibilité, sa patience et son implication. Inestimable.

Merci à Ma Petite Mercerie pour sa générosité. A ce propos, sur Instagram, durant tout le mois de mars, vous êtes invités à partager vos créations empreintes de jaune, couture ou autre, sous le hashtag #defilenjaune_endometriose. L’objectif est évidemment de sensibiliser encore et toujours. Mais à la clé, il y aura un bon d’achat de 50€ à remporter par tirage au sort.

Merci à l’association EndoFrance qui a partagé ce moment avec nous par le biais de ses bénévoles, Gül et Marie-France.

Et merci à ces talentueuses et généreuses couturières qui ont répondu présentes à mon appel, malgré la très courte échéance : Jessica, Aline, Anne-Lise, Catherine, Clarisse, Vanessa, Malika, Oumou et Solène. Une merveilleuse équipe.

Pour aller un peu plus loin, je vous invite à écouter quelques témoignages ICI, à vous documenter . N’hésitez pas également, si vous le pouvez, à donner pour la recherche. Et à partager la vidéo de notre défilé autour de vous.

Merciiiiiiiiii 💛💛💛

Tailleur veste/pantalon – Modèles 133 & 134 du magazine BurdaStyle d’avril 2012
Bustier – Modèle 114 du magazine BurdaStyle de juin 2016
Gabardine lycra légère jaune citron – Ma Petite Mercerie

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s